Message Douceur Canalisé (2) (20.11.2020)

« 𝘕𝘰𝘶𝘴 𝘢𝘭𝘭𝘰𝘯𝘴 𝘤𝘰𝘯𝘵𝘪𝘯𝘶𝘦𝘳 à 𝘷𝘰𝘶𝘴 𝘱𝘢𝘳𝘭𝘦𝘳 𝘥𝘦 𝘧𝘳𝘢𝘵𝘦𝘳𝘯𝘪𝘵é 𝘤𝘢𝘳 𝘭à 𝘳é𝘴𝘪𝘥𝘦 𝘷𝘰𝘵𝘳𝘦 𝘱𝘰𝘶𝘷𝘰𝘪𝘳 𝘥’𝘢𝘤𝘵𝘪𝘰𝘯 𝘦𝘵 𝘷𝘰𝘵𝘳𝘦 𝘱𝘶𝘪𝘴𝘴𝘢𝘯𝘤𝘦. »

Que celles et ceux qui croient en l’Amour, au Partage, à l’Union, aux valeurs du Cœur ne désespèrent pas. Il est sage de sentir en soi brûler les feux de la résurrection du cœur humain. Il brûle en ce moment, il brûle de s’être perdu depuis des éons, il brûle de sa soumission à son propre orgueil. Le feu du phœnix est partout sur Terre et il transmute les cœurs des humains.

Ce que vous vivez actuellement est très dur, si vous vous sentez seul et détaché de votre reliance divine. Si vous n’avez pas accès aux murmures de votre cœur, à la Présence qui se manifeste en vous par son intermédiaire, alors il y a de quoi être perdu, déboussolé et même ressentir de la peur.

Nous allons continuer à vous parler de fraternité car là réside votre pouvoir d’action et votre puissance. Tout ce qui, en vous, se libère de la corruption du mal qui ronge les âmes – c’est-à-dire le contrôle, l’orgueil, la souffrance, la séparation, la haine, la bestialité, en un mot le non-amour – ancre sur Terre une nouvelle grille de lecture pour les générations à venir. Tout ce qui en vous se répare, se régénère, tout ce qui a foi en ce qui vous fait vibrer depuis tout petit, installe dans le champs terrestre des énergies plus denses qui permettent de libérer l’essence d’amour que contiennent tous les cœurs humains.

L’Humain est une création divine capable d’émettre une énergie d’amour dont vous n’avez pas encore idée de la puissance. Une fois débarrassé de ses oripeaux de souffrance et de séparation, l’Etre Humain – qui est se libère actuellement – sera capable d’irradier de puissantes énergies d’amour et créera directement à partir de cette énergie qu’il aura intégré dans son champs vibratoire.

Pour que cela puisse se manifester, il vous appartient de ne pas rejeter votre incarnation sur Terre. Il vous appartient de vous asseoir et de ressentir que vos peurs, vos blessures, vos souffrances sont guérissables à partir du moment où vous percevez que c’est de vous que tout émane, et que, c’est en vous que tout se résout. Ce ressenti est hors de la compréhension de votre mental, là n’est pas son rôle. Ce ressenti est intime, fin, délicat. Il vous connecte à votre connaissance innée de qui vous êtes, au-delà de tout ce qui est blessé en vous.

Vous vivez un temps où le monde extérieur vous renvoie une insécurité qui vous déstabilise. C’est un temps qui vous confronte directement à ce qui appelle en vous, depuis fort longtemps, à être transmuté par la puissance de votre amour. N’oubliez pas que l’amour n’est jamais tiède et que sa force est capable de traverser les démons les plus résistants. Lorsque nous employons le terme « démon », il s’agit des douleurs qui se sont pétrifiées à l’intérieur de vous et qui appellent, de tout leur désespoir, l’amour divin que vous, Humains, êtes en capacité de vous en faire le précieux don.

Humains, même si votre voisin, ne voit pas la même chose que vous, ne partage pas les mêmes idées que vous, rappelez-vous qu’il y a plus puissant que le rejet. Il y a, encodé dans vos ADN, une puissance de reliance qui vous fait pressentir, ressentir que la Vie est Un. Et pour incarner l’unité dans la différence, cela demande du courage et une spiritualité incarnée. Souvenez-vous que vous êtes distincts mais pas séparés des uns des autres, de vous-mêmes et de la Source.

Joie en vos cœurs. »

Message canalisé par Céline VINCENT
www.douceurdelame.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.