🙏 Recevoir un remerciement

Les mots sont des fenĂŞtres - Marshall Rosenberg

🙏 Recevoir un remerciement 🙏

Je ne me lasse pas de lire et relire « Les mots sont des fenêtres (ou bien ce sont des murs) » de Marshall Rosenberg, père de la Communication NonViolente®. Chaque mot est pour moi source d’une grande inspiration pour vivre une vie relationnelle (de moi à moi et avec les autres) qui a du goût.

📖 Je vous partage cet extrait sur « Recevoir un remerciement » car j’ai tant de fois pu constater, un retour réflexe du genre « oh il n’y a pas de quoi » ou bien « c’est tout à fait normal » lorsque j’exprime à quelqu’un ma reconnaissance pour un acte accompli ou un moment de communion partagé qui ont contribué à prendre soin de moi :

« Rares sont ceux qui savent recevoir un remerciement avec simplicité. Nous nous demandons généralement si nous le méritons, nous craignons que l’on ne nous demande quelque chose en retour – surtout si nous avons des enseignants ou des patrons qui recourent au compliment pour stimuler notre productivité. Ou alors nous nous demandons si à l’avenir nous serons à la hauteur de ce compliment. Habitués à une culture où acheter, gagner et mériter sont les modes d’échange classiques, nous sommes souvent mal à l’aise lorsqu’il s’agit simplement de donner et de recevoir.

« La CNV nous invite à recevoir le compliment avec la même qualité d’empathie qu’en écoutant d’autres messages. Nous reconnaissons ce qui, dans nos actes, a contribué au bien-être de notre interlocuteur ; nous entendons ce qu’il ressent et les besoins qui ont été satisfaits. Et nous savourons avec joie le fait que chacun peut contribuer au bien-être des autres.

[…]

« En général, nous adoptons l’une ou l’autre de deux attitudes extrêmes pour recevoir un remerciement, soit le narcissisme, soit la fausse modestie. Dans le premier cas, nous nous croyons supérieurs parce que nous avons été appréciés ; dans le second, nous nions l’importance du remerciement en minimisant ce qui nous a valu cette reconnaissance : « Oh, ce n’était rien. » Nafez [ami de M. Rosenberg] m’a montré que je pouvais recevoir un remerciement dans la joie, conscient que la vie a donné à chacun le pouvoir d’apporter quelque chose aux autres. A partir du moment où je garde à l’esprit que c’est l’énergie de la vie passant à travers moi qui me donne les moyens d’apporter quelque chose aux autres, je peux échapper au piège du narcissisme comme à celui de la fausse modestie. »

🙂 Que ces mots de Marshall Rosenberg vous aident à percevoir consciemment en quoi vous contribuez à votre bien-être et à celui des autres, dans la conscience que c’est la Vie qui vous traverse et qui relie tous les êtres.

Chaleureusement,
CĂ©line VINCENT
www.douceurdelame.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.